Juger l’autre favorablement

Très souvent, certain de la culpabilité d’une personne, on découvre qu’elle n’avait rien à se reprocher. C’est pourquoi il faut s’habituer à trouver toutes les bonnes raisons derrière les actes …

La rancoeur

Plus avant la vengeance, il est interdit de garder en soi un sentiment de rancœur envers l’autre. En considérant l’homme comme un intermédiaire de D.ieu et seulement ainsi, on arrive …

Le pardon

Obtenir le pardon de l’homme est chose difficile. Même l’action du jour de kippour n’efface pas les fautes commises envers son prochain. Il faut présenter des excuses le plus sincèrement …

Ne pas faire honte

Faire honte est un acte d’une gravité telle qu’il est assimilé à de la « poussière de meurtre ». La personne humiliée rougit, puis devient pâle, exactement comme si son …

Ne pas laisser de doute

La Torah nous met en garde contre la faute mais nous demande également d’éclaircir les situations ambigües. Bien que l’on puisse être parfaitement irréprochable, une situation un tant soit peu …

Ne pas lever la main

Parmi les interdits d’onaat devarim relatifs aux divers maux pouvant être causés à un tiers, domine celui de porter une atteinte physique à l’autre. Ce comportement est facilement admis comme …

Ne pas se venger

On a pu être offensé, profondément blessé, ou encore victime de souffrances affligeantes, néanmoins, la Torah interdit de nous venger. C’est vrai, on exige de nous plus que la plupart …

Saluer son prochain

En plus de la courtoisie communément adoptée, le salut est non seulement une marque de respect dans la Torah, mais lorsqu’il est fait avant celui de l’autre, c’est une mitsva …